* IMS 2010

Bourse de recherche Novalac

Bourse de recherche Novalac

Parce que Novalac soutient l'avancée de la recherche médicale et les jeunes médecins, pour la 2e année consécutive une bourse de recherche internationale récompensera un projet de recherche dans le domaine de la Nutrition Pédiatrique et de la Croissance.

Cette bourse s'adresse à des pédiatres, internes, doctorants ou  post-doctorants. Le jury sera présidé par le Professeur Raanan Shamir (Israël).

La bourse de recherche sera remise lors du prochain congrès international NUTRITION & GROWTH qui se tiendra à Vienne du 17 au 19 mars 2016.

 

Vous pouvez télécharger le dossier de candidature et consulter les conditions de participation ici

La date limite d'envoi des candidatures est le 31 Décembre 2015.

PROLONGATION : L’envoi des candidatures est possible jusqu’au 24 janvier 2016

En 2014, cette bourse a été accordée à Julie Fudvoye (Université de Liège, Belgique) pour son projet de recherche sur l’exposition gestationnelle à de faibles doses de perturbateurs endocriniens : marquages épigénétiques dans le placenta et possible neutralisation par traitement prénatal en acide folique, un donneur de méthyle.

Par ailleurs, depuis plus de 5 ans, de nombreux projets de recherche  réalisés par de jeunes ou futurs pédiatres français ont bénéficiés du prix de recherche Novalac. 

En 2015 la lauréate Marie-Béatrice Saade a été récompensée pour son projet de recherche sur l’étude des relations entre l’obésité et les indices d’adiposité et le système nerveux autonome dans une population d’enfants à risque d’obésité âgés de 8 à 10 ans.

En 2014 le prix Novalac a été remis à Madeleine Gottrand, pour sa recherche sur les acides gras polyinsaturés (W3), la mucovisidose et les mucines.

En 2013 Karine BERNARDO s'est vu remettre le prix Novalac, pour son projet de recherche sur le métabolisme protéique et la méthylation du gène de la leptine.

En 2012, le prix de recherche a été attribué à Adeline Boucheron pour son sujet sur "l'alimentation maternelle riche en graisses et le développement des cellules du pancréas endocrine".

Lors des précédentes éditions, les projets récompensés étaient les suivants:

  • Effet de la corpulence sur la composition du lait maternel, le métabolisme protéique et la flore fécale du nouveau-né.Marie-Agnès Gaud.
  • Effet de la citruline dans un modèle animal de retard de croissance intra-utérin (RCIU).Christel Nowak.
  • Programmation foetale de l'insulino-résistance et du syndrome métabolique: rôle de la croissance ante et post-natale.Ivana Milovanovic.
  • Identification de marqueurs protéiques du Retard de Croissance Intra-Utérin humain par technique iTRAQ.Hélène Grimault.
Avis important :

Le lait maternel est l'aliment idéal pour chaque nourrisson. Une bonne nutrition maternelle est essentielle pour préparer et maintenir l'allaitement. L'allaitement mixte peut gêner l'allaitement maternel et il est difficile de revenir sur le choix de ne pas allaiter. La mauvaise préparation d'un lait infantile peut entraîner des risques pour la santé de l'enfant. Les implications socio-économiques doivent être prises en compte dans le choix de la méthode d'allaitement. Bouger, jouer est indispensable au développement de votre enfant.

Recyclage